Astuces techniques : multimètre ou oscilloscope ?

03-02-2011 | Oscilloscopes

Multimètre ou oscilloscope ? La réponse se trouve dans l'application

Il est courant de dire que la différence entre un multimètre numérique (DMM) et un oscilloscope à mémoire numérique (oscilloscope) est comparable à la différence entre les nombres et les images. Mais qu'est-ce que cela signifie pour un test dans le monde réel ou un environnement de dépannage ? Tout d'abord, parlons de nombres et d'images. Alors que la plupart des multimètres possèdent des affichages simples, des modèles plus avancés disposent de deux affichages permettant de montrer plusieurs paramètres de signaux en même temps. Ces affichages ne présentent généralement que des valeurs numériques.

Le multimètre numérique, utilisation d'un multimètre numérique
Les nombres : un affichage de DMM

Les DMM existent de plusieurs sortes, y compris de haute précision (résolution de 5 à 8 chiffres), oscilloscope de table, des modèles alimentés sur secteur qui ne sont pas adaptés à une utilisation sur le terrain. Ces multimètres numériques sont utilisés en laboratoire, bien souvent pour la recherche et le développement ou pour les systèmes de production. Un modèle avancé de multimètre numérique peut coûter aussi cher qu'un oscilloscope portable.

Les DMM de poche ont généralement une résolution entre 3,5 et 4,5 chiffres et une bonne précision. Ils sont portables et légers, généralement utilisés pour les diagnostics de terrain et les mesures d'usage courant. Ils contiennent également des fonctions avancées, telles que la rapidité min./max, la conductance, la référence relative, le cycle de service/largeur d'impulsion, et l'enregistrement pour les tests à des fins particulières.

Oscilloscope ; un oscilloscope numérique
Les images : un écran d'oscilloscope

Les oscilloscopes sont conçus pour le travail techniques ou pour les systèmes de dépannage qui pourraient contenir des signaux complexes envoyés à de trop grandes vitesses pou qu'un DMM ne puisse les capturer (voir l'illustration d'un affichage d'oscilloscope). Les oscilloscopes disposent de moteurs de mesure plus rapides et de bandes passantes plus larges que les DMM. Ils peuvent également proposer un affichage visuel des signaux complexes (les « images » que nous avons mentionnées précédemment) mais ne disposent généralement pas de la précision et de la résolution d'un multimètre de haute précision. Les oscilloscopes ont généralement une résolution équivalente à 3,5 chiffres contre 4 pour un DMM.

Les oscilloscopes peuvent être sur secteur ou sur batterie ; ils peuvent être gros ou petits. L'autonomie de batterie et une taille plus petite, pour faciliter le transport, sont deux éléments généralement requis pour un usage sur le terrain. Certains oscilloscopes disposent de multimètres intégrés.

Pour une maintenance d'usage courant ou un test électronique général, un DMM suffit. Mais un oscilloscope est nécessaire pour diagnostiquer ou dépanner les commandes de machine ou d'autres systèmes complexes, ou faire un travail de conception électronique.

Un oscilloscope à deux entrées isolées et une bande passante de 60 MHz, 100 MHz ou 200 MHz est approprié pour des applications électroniques industrielles comme l'automatisation et le contrôle de process. Un oscilloscope à quatre voies d'entrée isolées et une bande passante de 100 MHz ou 200 MHz est idéal pour des applications de machine industrielle opérant des mesures électroniques sur une alimentation triphasée, ou des systèmes de contrôle à trois axes comparant et contrastant plusieurs signaux. Pour les applications de réseau industriel, certains oscilloscopes ajoutent des algorithmes de mesure analogique de couche physique de réseau industriel pour valider l'état du bus réseau.

Obtenez plus d'informations sur les multimètres numériques

Obtenez plus d'informations sur les oscilloscopes