Français

Pourquoi il est essentiel de contrôler le courant de fuite

Dans toute installation électrique, du courant traverse le conducteur de terre de protection pour aller à la terre. On parle généralement de courant de fuite. Le plus souvent, le courant de fuite passe par l'isolement qui entoure les conducteurs et dans les filtres qui protègent les équipements électroniques d'une habitation ou d'un bureau. Quel est le problème ? Sur les circuits protégés par des disjoncteurs différentiels de fuite à la terre (GFCI), le courant de fuite peut provoquer un déclenchement inutile et intermittent. Dans certains cas extrêmes, il peut soumettre certaines parties conductrices exposées à une hausse de tension.

L'isolement présente à la fois une résistance et une capacité électrique. Il conduit également le courant dans les deux voies. Compte tenu de la résistance élevée de l'isolement, le courant de fuite doit être minime. Toutefois, si l'isolement est ancien ou endommagé, la résistance est plus faible et un courant important peut passer. En outre, plus les conducteurs sont longs, plus leur capacité est élevée, ce qui se traduit par un courant de fuite plus important. C'est pourquoi les fabricants de GFCI recommandent d'utiliser un circuit d'alimentation unilatéral d'une longueur maximale de 76,2 m (250 pieds).

Par ailleurs, certains équipements électroniques sont dotés de filtres conçus pour protéger contre les surtensions et coupures de courant. Ces filtres sont généralement munis de condensateurs à l'entrée, ce qui augmente la capacité globale du système de câblage et le niveau du courant de fuite.

Pour en savoir plus sur les notions de base du courant de fuite, apprendre comment réduire au minimum les effets du courant de fuite et mesurer le courant de fuite à la terre, lisez notre note d'application « Notions de base de la mesure du courant de fuite ».