Dépanner les moteurs défaillants avec le test de résistance d´isolement

Avec une approche de maintenance corrective après panne, les usines ont ajouté de la pression pour rétablir le fonctionnement des moteurs et d´autres systèmes aussi rapidement que possible. Chaque minute de panne d'un moteur a un effet coûteux sur l´entreprise. Le dépannage d´un moteur défaillant devient alors une urgence.

Toutes les usines ne disposent pas des ressources en personnel nécessaires pour effectuer la maintenance préventive sur leurs moteurs. Beaucoup comptent sur des experts externes pour obtenir de l´aide lorsque les moteurs tombent en panne. Et alors que la maintenance préventive et prédictive sont des approches privilégiées, puisqu´elles génèrent moins de temps d'arrêt des moteurs, la méthode corrective après panne est toujours la plus répandue aujourd´hui.

Les usines se tournent souvent vers des entreprises de maintenance externes pour réparer les moteurs des presses d´imprimerie, des pompes d´incendie, des refroidisseurs, des ascenseurs, des souffleries de ventilation et d´autres applications. Les tests de résistance d´isolement des moteurs défaillants, accompagnés de quelques autres tests simples, aideront un technicien de maintenance à déterminer l´état bon ou mauvais du moteur. La grande question est : peut-on redémarrer ce moteur en toute sécurité ?

REMARQUE SUR LA SÉCURITÉ : Les testeurs d´isolement Fluke vous avertissent si vous êtes raccordé à un circuit sous tension. Si un circuit sous tension est détecté, le testeur ne l´alimentera pas. Les testeurs d´isolement Fluke offrent également une fonction de décharge de sécurité une fois le test terminé.

Voici une liste de choses à faire typiques pour un technicien de maintenance dépannant un moteur défaillant :

  1. Ne pas essayer de redémarrer le moteur. Il se peut qu´une première inspection ne fasse rien apparaître d´inquiétant, mais essayer de redémarrer le moteur sans d´abord résoudre le problème peut causer de graves dommages.
  2. Effectuer un examen de base du moteur Vérifier la présence de fumée. Détecter des odeurs étranges.
  3. Recueillir les informations de base sur le moteur. Recueillir les données de la plaque signalétique. Prendre des mesures à l´aide d´un multimètre numérique : tension, contrôle des fusibles et connexions à la terre.
  4. Effectuer un test de résistance d´isolement des circuits de ligne et de charge à la masse. Veiller TOUJOURS à isoler toutes les commandes électroniques et autres dispositifs du circuit à tester avant de procéder à TOUT test de résistance d´isolement. Les tensions de test d´isolement peuvent causer de graves dommages à ces commandes.
    1. Verrouiller et étiqueter le sectionneur du démarreur.
    2. Régler le testeur sur la tension de test appropriée.
    3. Identifier la résistance entre ces points :
      1. Côté secteur du démarreur à la terre
      2. Côté charge du démarreur à la terre

    Les circuits de ligne et de charge doivent présenter une résistance élevée pour assurer la réussite de ces tests. Pour garantir un fonctionnement sûr, les instruments AC requièrent en règle générale un minimum de 2 mégohms à la terre. Les instruments DC, quant à eux, nécessitent 1 mégohm à la terre.

    Cet exemple montre un résultat de test pour un entraînement de pompe qui a échoué. La résistance de charge à la terre est supérieure à 2 milliards d´ohms et le courant est inférieur à 1 nA, ce qui indique que le problème réside ailleurs. Les résultats sont affichés sur un smartphone à l´aide du logiciel Fluke Connect®.

    Si les valeurs de résistance du côté de la charge sont acceptables, passer alors au test suivant. Dans le cas contraire, chercher l´origine du problème : la rupture de l´isolement provient-elle du côté charge du démarreur, des câbles ou du moteur ?

  5. Effectuer un test d´isolement de la résistance de l´enroulement à la phase et de la phase à la terre. Plutôt que de stocker et établir les tendances des données de mesure, ce test fournit uniquement une mesure ponctuelle.

    Bons résultats :

    • Valeurs de résistance comparatives équilibrées au niveau des trois phases du stator
    • Valeurs de résistance élevées pour le test d´isolement entre la phase et la terre

    Problèmes :

    • Défauts de résistance majeurs tels qu´un court-circuit entre deux phases
    • Tout déséquilibre de la résistance entre enroulements Si les valeurs diffèrent de plus de quelques pour cent, il est dangereux de mettre le moteur sous tension

    Le dépannage des moteurs défectueux exige des précautions particulières et une évaluation étape-par-étape de nombreux éléments différents du moteur. Les tests de résistance d´isolement fournissent des informations et des données utiles qui peuvent servir à déterminer l´état du moteur. En fin de compte, un test seul n´est concluant qu'une fois la totalité des tests effectuée ; un seul relevé correct ne garantit pas l'absence de problème. Toutefois, un seul mauvais relevé signifie que quelque chose ne va pas.

    Une fois qu´un technicien a effectué les tests du moteur défaillant et qu´il a déterminé le bon ou le mauvais état du moteur, il peut fournir des recommandations concernant les prochaines étapes pour rétablir le bon fonctionnement du système. Sans ces tests essentiels, le doute subsistera : peut-on redémarrer ce moteur en toute sécurité ? C´est une question sur laquelle aucun responsable d´usine ne veut se tromper.