Français

Tester l'isolation des moteurs pour éviter des pannes d'équipements onéreuses

Pendant la chaleur de l'été, les équipements de refroidissement fonctionnent pratiquement à plein rendement. Si ces équipements sont utilisés pour des fonctions critiques du bâtiment, un temps d'arrêt pour l'un d'eux n'est pas concevable.

Les installations des hôpitaux sont les plus vulnérables, car leurs zones de soins intensifs dépendent énormément des systèmes de refroidissement central, comme les salles d'opération et les services d'urgences. En cas d'arrêt du refroidissement, les conditions environnementales inférieures peuvent menacer la santé des patients et empêcher la programmation de certaines procédures ou engager des responsabilités potentielles.

Souvent, de nombreux bâtiments commerciaux ou d'industrie légère possèdent des centres de données internes remplis de serveurs. Ces serveurs peuvent contenir des informations essentielles, comme des informations personnelles, des transactions financières en temps réel ou des billets d'avion. Ils génèrent également une grande quantité de chaleur, qui doit être dissipée ou compensée par de l'air frais. Une perte de capacité de refroidissement, même durant quelques minutes, peut entraîner l'arrêt d'une salle des serveurs. Dans la grande majorité des systèmes des hôpitaux et centres de données, le refroidissement est fourni par plusieurs refroidisseurs d'eau, pompes et tours de refroidissement. Les refroidisseurs d'eau peuvent être de type centrifuge, à vis ou à spirale. Le plus souvent, certains refroidisseurs centrifuges fournissent une capacité de redondance ou de secours.

Les refroidisseurs, pompes ou ventilateurs de tour utilisent tous des moteurs triphasés pour déplacer l'eau, l'air ou comprimer le réfrigérant. Une panne de l'un de ces moteurs peut mettre en péril le fonctionnement de tout le système de refroidissement. Il est très important de contrôler rigoureusement TOUS les moteurs avant de les mettre en service pour la saison. Même si la maintenance d'urgence est possible sur ces machines, celle-ci est très onéreuse. Des tarifs de 250 $ par heure et par personne la nuit et les week-ends ne sont pas rares, il faut également ajouter les coûts de transports et des pièces à ces dépenses.

Même s'il existe plusieurs tests de diagnostic qui peuvent et doivent être effectués sur les centrales de refroidissement avant le début de la saison, aucun n'est plus important que de procéder à la vérification de la résistance du moteur à l'aide d'un testeur d'isolement. Le testeur d'isolement fera circuler une haute tension dans chacune des bobines moteurs tout en mesurant la résistance d'enroulement. Une résistance faible indique que les roulements sont détériorés et peuvent tomber en panne lorsque l'appareil est mis en service.

Souvent, un groupe de refroidisseurs centrifuges fournit une capacité de redondance ou de secours.

En général, utiliser un testeur d'isolement nécessite de suivre les étapes suivantes :

  1. Portez un équipement de protection individuel (EPI) et respectez les règles de sécurité à tout moment. Portez des lunettes de sécurité. Déconnectez et retirez toutes les sources d'alimentation du moteur avant de procéder à toute réparation. Appliquez les procédures de verrouillage et d'étiquetage. Vérifiez à nouveau à l'aide de votre multimètre que l'alimentation est coupée.
  2. Retirez les vis qui maintiennent le capot des câbles en place et mettez-les de côté. Détachez les câbles d'alimentation des câbles du moteur : il est recommandé d'identifier les paires à l'aide d'étiquettes ou de numéros afin de maintenir une rotation correcte, surtout pour des moteurs triphasés. Généralement, l'appareil doit être à température ambiante depuis au moins 24 heures avant de procéder aux tests. Assurez-vous également que le moteur n'est pas sous vide lorsque le test d'isolement est effectué, cela risquerait de détruire le moteur.
  3. L'isolement et les enroulements des ventilateurs des tours de refroidissement doivent être testés.
  4. Connectez un cordon du testeur d'isolement à l'un des câbles du moteur et l'autre à la mise à la terre du moteur ou au boîtier métallique. Allumez le multimètre ou tournez la manivelle. Le fabricant du multimètre doit fournir des valeurs de référence pour chaque multimètre. Généralement, une valeur supérieure à de 20 à 30 mégohms est suffisante pour alimenter la plupart des moteurs. Les nouveaux moteurs doivent obtenir une valeur supérieure à 999 mégohms ; toute valeur inférieure à celle-ci indique une détérioration de l'isolement des enroulements.
  5. Testez chaque enroulement de moteur un par un et enregistrez chaque ensemble d'enroulements, selon la valeur en mégohms. Avec les meilleurs testeurs d'isolement, vous avez la possibilité d'enregistrer les données sur un ordinateur portable pour référence future. Si l'une des branches a une valeur très basse, il convient de remplacer le moteur. Cela aura pour conséquence une absorption élevée d'intensité, ou des fusibles grillés. De nombreux fabricants fournissent un tableau indiquant les valeurs correctes.
La pompe est l'un des trois composants d'une centrale de refroidissement moderne.

Comme toujours, suivez les recommandations d'utilisation du fabricant de l'appareil et du multimètre.

Quels moteurs de la centrale de refroidissement doivent être testés ? La réponse est : tous, ou du moins, le plus possible, y compris bien sûr les moteurs des refroidisseurs et des pompes, et le moteur de la pompe à huile du refroidisseur ainsi que les moteurs des ventilateurs des tours de refroidissement. Si l'un de ces moteurs tombe en panne, cela pourrait bien entraîner une panne de tout le système de refroidissement.

Il faut retenir que tester l'isolement d'un moteur permet d'identifier des problèmes à temps pour pouvoir les réparer, c'est-à-dire lorsqu'ils sont encore réparables.