Français

Les commutateurs centrifuges, thermiques et de condensateur sont responsables de la plupart des dysfonctionnements des moteurs monophasés

La plupart des problèmes des moteurs monophasés sont liés au commutateur centrifuge, au commutateur thermique ou aux condensateurs. Si le problème se situe dans le commutateur centrifuge, thermique ou dans le condensateur, le moteur est généralement révisé et réparé. Cependant, si le moteur a plus de 10 ans et que sa puissance est inférieure à 1 ch, il est généralement remplacé. Si la puissance du moteur est inférieure à 1/8 ch, celui-ci est presque toujours remplacé.

Dépannage des moteurs à enroulement auxiliaire (monophasés)

Le moteur à enroulement auxiliaire est doté d'un enroulement de démarrage et de fonctionnement. L'enroulement de démarrage est retiré automatiquement par le commutateur centrifuge lorsque le moteur accélère. Certains moteurs à enroulement auxiliaire comportent également un commutateur thermique qui arrête le moteur automatiquement en cas de surchauffe. Les commutateurs thermiques peuvent être dotés d'une réinitialisation manuelle ou automatique. Il faut être prudent avec un moteur doté d'une réinitialisation automatique, car le moteur peut redémarrer automatiquement à tout instant. Voir Figure 1.

Figure 1 Dépanner des moteurs à enroulement auxiliaire à l'aide d'un ohmmètre.

Pour dépanner un moteur à enroulement auxiliaire, suivez la procédure suivante :

  1. Coupez l'alimentation du moteur. Contrôlez visuellement le moteur. Remplacez le moteur s'il est grillé, si l'arbre est bloqué ou s'il présente des signes de détérioration.
  2. Déterminez si le moteur est commandé par un commutateur thermique. Si le commutateur thermique est manuel, réinitialisez le commutateur thermique et démarrer le moteur.
  3. Si le moteur ne démarre pas, utilisez un voltmètre pour vérifier la tension au niveau des bornes du moteur. La tension devrait être située dans les 10 % de la tension répertoriée du moteur. Si la tension est incorrecte, dépannez le circuit conduisant au moteur. Si la tension est correcte, coupez l'alimentation pour tester le moteur.
  4. Arrêtez le commutateur de sécurité ou le démarreur combiné. Verrouillez et étiquetez le mécanisme de démarrage en conformité avec la politique de l'entreprise.
  5. Lorsque l'alimentation est coupée, connectez l'ohmmètre aux bornes du moteur dont les cordons d'alimentation ont été déconnectés. L'ohmmètre mesure la valeur de la résistance des enroulements de démarrage et de fonctionnement. Puisque les enroulements sont parallèles, leur résistance combinée est inférieure à la résistance de chaque enroulement seul. Si l'instrument indique zéro, c'est qu'il y a un court-circuit. Si l'instrument indique l'infini, c'est qu'il y a un circuit ouvert. Dans les deux cas, le moteur doit être remplacé. Remarque : le moteur est trop petit pour qu'une réparation soit rentable.
  6. Inspectez visuellement le commutateur centrifuge pour détecter des signes de surchauffe ou de ressorts cassés. En cas de signes évidents de problèmes, révisez ou remplacez le commutateur. Sinon, vérifiez le commutateur à l'aide d'un ohmmètre.

Faites fonctionner manuellement le commutateur centrifuge. (La protection du côté du commutateur devra peut-être être retirée.) Si le moteur ne présente pas de défaut, la résistance sur l'ohmmètre diminuera. Si la résistance ne change pas, il y a un problème. Continuez la vérification pour déterminer le problème.

Dépannage des moteurs à condensateur

Un moteur à condensateur est un moteur à enroulement auxiliaire auquel ont été ajoutés un ou deux condensateurs. Les condensateurs donnent au moteur un couple de démarrage ou de fonctionnement supérieur. Le dépannage de moteurs à condensateur est comparable au dépannage de moteur à enroulement auxiliaire. Le seul appareil supplémentaire à prendre en compte est le condensateur.

Les condensateurs ont une durée de vie limitée et sont souvent responsables des dysfonctionnements des moteurs à condensateur. Les condensateurs peuvent créer un court-circuit, un circuit ouvert ou se détériorer physiquement au point qu'il devienne nécessaire de les remplacer. La détérioration peut également modifier la valeur du condensateur, ce qui peut poser des problèmes supplémentaires. Lorsqu'un condensateur subit un court-circuit, l'enroulement du moteur peut griller. Lorsqu'un condensateur se détériore ou s'ouvre, le couple de démarrage du moteur devient faible. Un couple de démarrage faible peut empêcher le moteur de démarrer, ce qui peut déclencher les surcharges.

Tous les condensateurs sont constitués de deux surfaces conductrices séparées par du matériau diélectrique. Le matériau diélectrique est un support dans lequel le champ électrique est maintenu sans alimentation en énergie externe ou très peu. C'est le type de matériau utilisé pour isoler les surfaces conductrices d'un condensateur. Les condensateurs sont soit à bain d'huile soit électrolytiques. Les condensateurs à bain d'huile sont remplis d'huile et scellés dans un contenant métallique. L'huile sert de matériau diélectrique.

La majorité des moteurs utilisent des condensateurs électrolytiques plutôt que des condensateurs à bain d'huile. Les condensateurs à bain d'huile sont formés par l'enroulement de deux feuilles d'aluminium séparées par des morceaux de papier fin imprégné d'un électrolyte. Un électrolyte est un support dans lequel le courant circule grâce à la migration ionique. L'électrolyte est utilisé comme matériau diélectrique. L'aluminium et l'électrolyte sont contenus dans un capot en carton ou en aluminium. Un orifice d'évacuation est prévu pour empêcher une explosion potentielle si le condensateur venait à court-circuiter ou surchauffer.

Les condensateurs AC sont utilisés avec les moteurs à condensateur. Les condensateurs qui sont conçus pour être connectés en AC n'ont pas de polarité. Voir la Figure 2.

Figure 2. Dépanner les condensateurs à l'aide d'un ohmmètre et d'une résistance

Pour dépanner un moteur à condensateur, suivez la procédure suivante :

  1. Arrêtez le commutateur de sécurité ou le démarreur combiné. Verrouillez et étiquetez le mécanisme de démarrage en conformité avec la politique de l'entreprise.
  2. Avec le voltmètre, mesurez la tension au niveau des bornes du moteur pour vous assurer que l'alimentation est coupée.
  3. Les condensateurs sont situés à l'extérieur du bâti du moteur. Retirez le capot du condensateur. Attention : un bon condensateur retient la charge, même lorsque l'alimentation est coupée.
  4. Contrôlez visuellement le condensateur pour détecter toute fuite, fissure ou bosse. Remplacez le condensateur le cas échéant.
  5. Retirez le condensateur du circuit et déchargez-le. Pour décharger un condensateur en toute sécurité, placez une résistance de 20 000 Ω, 2 W aux bornes, pendant cinq secondes.
  6. Une fois que le condensateur est déchargé, connectez les cordons de l'ohmmètre aux bornes du condensateur. L'ohmmètre indiquera l'état général du condensateur. Un condensateur peut être correct, court-circuité ou ouvert.

Réglez votre voltmètre pour mesurer la capacitance. La valeur de capacitance doit être située dans les ±20 % de la valeur indiquée sur l'étiquette du condensateur.