Prendre des mesures sous tension en toute sécurité : ne quittez pas des yeux votre travail

Mesurer des tensions et des courants sous tension dans les environnements actuels sous haute tension peut être une source de graves dangers pour les équipements et les utilisateurs si les bonnes précautions ne sont pas prises. Quand on connaît le risque de transitoires, de surtension et d'erreurs humaines, il est toujours utile de suivre des méthodes de travail sûres et d'utiliser des instruments de diagnotic certifiés pour les tensions ou courants que vous êtes en train de mesurer.

Lorsque c'est possible, travaillez sur des circuits hors tension et respectez les procédures de verrouillage et d'étiquetage adéquates. Si vous devez travailler sur des circuits sous tension, suivez les étapes ci-dessous pour améliorer vos prises de mesures et réduire les risques.

Configuration

  1. Analysez votre environnement avant de prendre les mesures.
  2. Ne travaillez jamais seul dans des zones dangereuses.
  3. Portez les équipements de protection individuelle (EPI) adaptés, selon la norme NFPA 70 E et les recommandations locales du personnel de santé et de sécurité.
  4. Assurez-vous que votre outil de diagnostic est certifié pour les mesures que vous souhaitez effectuer.
  5. Lors de prises de mesures dangereuses, travaillez avec un outil que vous connaissez bien et que vous savez utiliser.

Pratique

  1. Mesurez au point d'énergie le plus faible.
  2. Surveillez toujours la zone que vous testez et gardez vos deux mains libres, comme les conditions l'exigent.
  3. Pour un circuit monophasé, connectez le neutre en premier et la phase en second.
  4. Utilisez la méthode de test en trois étapes, présentée ci-dessous.
  5. Utilisez des sondes de test avec un minimum de métal exposé, comme des sondes avec des pointes métalliques de 4 mm.
  6. Gardez une main dans votre poche, sauf si vous devez utiliser vos deux mains pour prendre une mesure correcte.

Configuration

Analyse de l'environnement

Avant d'ouvrir une armoire d'équipements, observez votre environnement de travail. Comment comptez-vous utiliser votre multimètre ? Où allez-vous le fixer ? Avez-vous un accès facile à l'équipement en question ? Avez-vous suivi une formation ou êtes-vous déjà compétent sur l'utilisation du multimètre ? Des risques environnementaux sont-ils présents, par exemple des branches d'arbres ou de l'eau ? Disposez-vous de suffisamment de lumière et de ventilation ?

Évitez de travailler dans des zones mal éclairées. Si vous devez travailler quand même le faire, augmentez le rétroéclairage de votre outil de diagnostic pour faciliter la lecture sur l'écran. Et, si vous travaillez sur un panneau encastré ou difficile d'accès, utilisez une rallonge de sonde de test et une lampe de sonde pour éclairer la zone à tester. Assurez-vous de voir clairement le point de mesure. La rallonge de sonde de test facilite la mesure et éloigne vos mains de l'intérieur du panneau, ce qui réduit les dangers potentiels.

Assurez-vous également d'obtenir l'aide d'un technicien qualifié en termes de sécurité électrique ou indiquez à une autre personne la zone sur laquelle vous travaillez. Travailler seul sur des circuits sous haute énergie n'a jamais été une bonne pratique de travail.

Que faut-il porter ?

Lorsqu'un arc électrique se produit, les équipements de protection individuelle (EPI) sont les seules choses qui peuvent vous protéger d'une douleur insoutenable, de graves blessures ou même de la mort. Lorsque vous mesurez des systèmes de 1 000 volts ou moins, notamment des circuits triphasés de 480 V et 600 V, respectez les normes d'EPI conçues par l'American National Standards Institute (ANSI), l'association Canadian Standards Association (CSA) et la Commission électrotechnique internationale (International Electrotechnical Commission - IEC).

Les mesures de sécurité comprennent, entre autres, la protection des yeux et de l'audition, des outils portables isolés, des gants isolés et des vêtements résistants au feu. Aux États-Unis, la norme NFPA 70E et l'article du NEC 110.16 définissent où et quand les EPI doivent être utilisés.

Catégories de tension homologuées

Dans ce système composé de 4 catégories, plus vous êtes proche de la source d'alimentation, plus la catégorie est élevée et plus le danger est important. La catégorie CAT III recouvre le câblage au niveau de la distribution et notamment les circuits de 480 ou 600 volts, comme les bus et les circuits d'alimentation triphasés, les centres de commande de moteurs, les centres de charge et les panneaux de distribution.

Étant donné que l'on tend actuellement à utiliser des niveaux de tension plus élevés dans les bâtiments modernes, la plupart des électriciens des milieux commerciaux et industriels travaillent dans des environnements CAT III ou CAT IV, parfois sans même le savoir. Et c'est cette ignorance qui peut mener à de réels dangers.

Assurez-vous que vos outils de diagnotic sont certifiés au minimum CAT III 600 V. La plupart des multimètres numériques indiquent ces catégories à côté des bornes d'entrée de tension/courant.

Si votre multimètre numérique et vos cordons ne possèdent pas les bonnes certifications, NE LES UTILISEZ PAS pour prendre des mesures. Si vous devez prendre ces mesures, achetez des outils plus performants certifiés pour cet environnement. Utiliser un instrument plus ancien (fabriqué avant 1996), ou un nouvel instrument ne disposant pas de la bonne tension et de la catégorie adéquate vous met en danger ainsi que votre employeur.


Pratique

  1. C'est une bonne pratique de toujours mesurer la tension au point où il y a le moins d'énergie disponible. Par exemple, si vous mesurez la tension sur un tableau à disjoncteur, identifiez le disjoncteur qui a la plus petite valeur et réalisez vos mesures à cet endroit. Ainsi, vous êtes mieux protégé des dangers potentiels.
  2. Certaines étapes doivent être respectées pour obtenir les meilleures mesures possible en restant en toute sécurité. Si les conditions nécessitent de garder vos deux mains libres pour prendre votre mesure, posez l'instrument et utilisez la poignée de maintien de l'instrument (s'il en est équipé). Encore mieux, utilisez une sangle avec aimant pour fixer l'outil au niveau de vos yeux sur le bord du panneau. N'essayez pas de regarder le multimètre pendant que vous faites vos mesures. Gardez toujours vos yeux sur les sondes de test.
  3. Lorsque vous prenez des mesures sur un système monophasé, connectez toujours le cordon neutre en premier et le cordon phase en second. Une fois que vous avez vos mesures, déconnectez le cordon de phase en premier et le cordon de terre en second.
  4. Lorsque vous testez une tension, utilisez la méthode de test en trois étapes.
    1. Commencez par tester un circuit sous tension de référence.
    2. Testez le « circuit à tester ».
    3. Testez à nouveau le circuit de référence.
    Cette procédure permet de vérifier que votre outil de diagnostic fonctionne correctement, c'est important pour votre sécurité.
  5. Lorsque vous faites des mesures sur ou autour de panneaux de distribution triphasés à haute énergie, utilisez des sondes de test avec un minimum de métal exposé au niveau des pointes de sondes (longueur de 4 mm par exemple). Cela réduit le risque d'un arc électrique accidentel dû aux pointes de sondes court-circuitées accidentellement entre les phases.
  6. Gardez une main dans votre poche ou en dehors du panneau et du circuit de mesure. Vous ne voulez pas former un circuit fermé. Dès que c'est possible, utilisez une pince crocodile correctement certifiée pour attacher le cordon de test noir au circuit testé. Cela vous libère une main pour utiliser la sonde du cordon de test rouge.