L'imagerie thermique détecte les problèmes d'équipement

07-01-2013 | Thermographie

Thermographie portable dans les environnements de processus automatisés

L'automatisation offre souvent des avantages significatifs dans l'environnement concurrentiel d'aujourd'hui. Dans certaines industries, c'est pratiquement une obligation pour poursuivre son activité. Malheureusement, l'homme n'a toujours pas créé de machine ou de système qui fonctionne parfaitement, tout le temps. Tous les systèmes automatisés auront besoin de maintenance à un moment ou à un autre. Le proverbe « le maillon le plus faible peut même casser la chaîne la plus solide » n'est jamais aussi vrai que dans des systèmes d'automatisation très complexes et très techniques. Ce maillon faible pourrait être une étape d'une opération perçue comme tellementi mineure qu'elle n'a pas de capteur de surveillance fixe.

La Loi de Murphy dit : « si quelque chose peut mal se passer, ça se passera mal ». Avec tous les composants qu'intègre un système automatisé, c'est ce qui semble certainement être le cas. Une fois que vous entrez dans un environnement de processus automatisé, les enjeux d'une éventuelle défaillance deviennent cruciaux.

Heureusement, il existe un outil qui peut aider à éviter que la Loi de Murphy ne se réalise : la caméra thermique portable.

La thermographie portable peut vous aider, vous et votre équipe, à entretenir vos systèmes automatisés et à maintenir proactivement vos moteurs, contrôles, convoyeurs, roulements, transmissions par chaînes et autres équipements d'automatismes électromécaniques dans un parfait état de fonctionnement. Pour les environnements de processus automatisés en particulier, les caméras thermiques portables peuvent être utilisées pour identifier des fuites, des obstructions et dépôts dans les cuves étanches, les tuyaux, les circuits de vapeur ou les échangeurs thermiques, ainsi que pour capturer des relevés de température de processus. Le niveau de prix de cette technologie n'est plus qu'une fraction de ce qu'il était il n'y a que quelques années. Les dernières caméras thermiques portables sont plus robustes, plus fiables et plus faciles à utiliser que jamais.

Bonnes pratiques de mesure

  • Vérifiez que les équipements électromécaniques cibles fonctionnent à un minimum de 40 pour cent de charge. Les charges plus légères ne produisent pas beaucoup de chaleur, ce qui rend la détection de problèmes plus difficile.
  • Tout en veillant à votre sécurité, rapprochez-vous de la cible autant que possible. (La thermographie se fait à distance et sans contact. Toutefois, si vous devez mesurer l'énergie dissipée par une armoire électrique ouverte et sous tension, les normes de sécurité NFAP 70E s'appliquent. Portez un EPI adapté, tenez-vous à 1,2 mètre de la cible et ne passez pas plus de temps que strictement nécessaire dans une zone où un arc électrique risque de se former.)
  • Ne tentez pas de filmer à travers des portes, car les gradients thermiques d'une armoire électrique rendent impossible la compréhension de l'impact thermique dans cette armoire. Les rayons infrarouges ne traversent pas les écrans de sécurité en verre ou en plastique, donc vous devrez les contourner.
  • Si vous réalisez une inspection en extérieur, prenez en compte le vent et les courants d'air (car ils pourraient refroidir des points chauds anormaux), les températures ambiantes et faites attention à la charge thermique (chaleur du soleil).
  • Rappelez-vous que tous les problèmes ne se manifestent pas par une chaleur excessive. Un débit insuffisant dans un système de refroidissement peut être indiqué par un relevé plus froid que la normale.
  • Lorsque vous travaillez avec des objets à faible émissivité, prenez en compte les sources de rayonnement infrarouge réfléchi.
  • Lorsque vous définissez les tendances, il est important d'avoir des charges constantes pour capturer des mesures précises de température dans le temps.

Vous trouverez plus d'informations sur la thermographie portable dans des environnements de processus automatisés dans l'article InTech