Le multimètre d'isolation Fluke 1587 permet de faire fonctionner les moteurs et générateurs des années 1950 au 21e siècle

Figure 1.

The Techs Industries, une filiale de Steel Dynamics Inc. basée à Pittsburgh, produit des tôles d'acier galvanisé à chaud de grande qualité. The Techs est divisée en trois parties, MetalTech, GalvTech et NexTech, chacune étant spécialisée dans différentes gammes de manomètres et largeurs. La plus ancienne des trois, MetalTech, produit la tôle en acier galvanisé la plus épaisse, entre 1,016 et 3,302 mm d'épaisseur et entre 61 et 127 cm de large. Steel Dynamics a fait l'acquisition de The Techs en 2007.

Steve Toward est l'un des neufs techniciens de maintenance de MetalTech, où il entretient des équipements électriques de toutes sortes, y compris les moteurs 250 V DC datant de l'ouverture de l'usine au début des années 1950. S. Toward trouve que le multimètre d'isolation Fluke 1587 est une aide précieuse pour travailler sur des équipements de cet âge.

Effectuer des vérifications régulières

Lorsqu'un équipement revient après avoir été remonté, de nombreuses mesures de la résistance d'isolement sont effectuées, elles sont enregistrées dans le fichier historique de l'unité et utilisées comme référence lors de mesures ultérieures. Certains éléments sont vérifiés plus fréquemment que d'autres, mais les moteurs reçoivent une attention particulière.

La puissance des moteurs 250 V DC qui entraînent les machines varie entre 25 et 200 ch et chacun est entraîné par son propre groupe convertisseur. Une fois par an l'entreprise ferme pendant une semaine ou deux pour effectuer des vérifications et, si besoin, remonter les équipements dans toute l'usine. « Nous déconnecterons les moteurs, dit Toward. Tous ceux dont les roulements sont mauvais ou si leurs valeurs mesurées sont hors de la gamme spécifiée, nous les enverrons pour qu'ils soient remontés, testés et remontés, selon le cas, par un entrepreneur. » Des tests semblables sont également effectués sur les conducteurs de l'usine, « sur les câblages, les câbles et tout élément où l'isolation peut être testée. »

Le moteur et l'isolation du câblage ne sont pas les seuls éléments dont la résistance doit être mesurée. L'usine comprend de nombreux anciens contacteurs ouverts, et S. Toward utilise son 1587 pour vérifier la résistance d'isolement des bobines ; il utilise également les basses gammes du 1587 pour vérifier la résistance des contacts.

Identifier les fuites

S. Toward a fait l'acquisition du 1587 il y a environ un an, après avoir convaincu les responsables que l'ancien contrôleur d'isolement à manivelle de l'usine avait fait son temps. Dès l'acquisition du 1587, il a commencé à déceler des problèmes qu'il n'avait jamais remarqués auparavant, comme des fuites à la terre dans certains câbles de l'usine. « Nous avions une mise à la terre fantôme, explique-t-il, nous essayions de comprendre pourquoi les tensions n'étaient pas… ce qu'elles devaient être, plus hautes ou plus basses selon les branches de certains équipements. Et c'est seulement en isolant certains conducteurs et en effectuant un test d'isolement dessus que nous avons pu détecter le courant de fuite. »

S. Toward se souvient d'un problème qui avait pu être résolu uniquement grâce à un contrôleur d'isolement. Un des générateurs de l'usine injectait une tension incorrecte. Il l'a retiré du service, l'a relié au 1587 et a découvert qu'un enroulement commençait à se détériorer. « Si nous avions utilisé un mesureur de résistance standard, dit-il, nous n'aurions pas remarqué cela, mais grâce au test des 1 000 volts, nous l'avons détecté. »