Comment rentrer chez soi sain et sauf à la fin de la journée

03-03-2015 | Sécurité

Exigences de sécurité électrique pour l'utilisation de multimètres numériques

Toutes sortes de normes de sécurité sont rédigées pour une seule raison : s'assurer que nous rentrions tous sains et saufs à la maison à la fin de la journée. Lorsqu'il s'agit de sécurité électrique, les risques sont mortels et se manifestent rapidement, ne laissant au personnel presque aucun temps de réaction.

Pendant l'exécution des tâches quotidiennes de maintenance et de dépannage, un technicien peut placer une sonde de mesure sur une borne sous tension, ne plaçant ses doigts qu'à quelques centimètres de cette borne. Si ce cordon de mesure ou l'outil de mesure auquel il est raccordé défaille, ou si un défaut survient pendant que le technicien observe un relevé, ou même si le technicien fait une erreur lui-même, la conséquence peut être mortelle.

Les ingénieurs, les électriciens et les techniciens doivent respecter des pratiques de travail électrique sûres lorsqu'il s'agit d'utiliser des multimètres, y compris lors de l'inspection avant utilisation. La méthode la plus efficace pour assurer la sécurité, et également la méthode requise par l'OSHA, est la capacité des employés à sélectionner, inspecter, utiliser et entretenir leur équipement de diagnostic.

Conseils de procédure

Les réglementations OSHA et la Standard for Electrical Safety in the Workplace® (Norme de sécurité électrique au travail) NFPA 70E® fournissent des conseils de procédure lorsqu'il s'agit d'inspecter un équipement de diagnostic. Par exemple, la NFPA 70E déclare que seules des « personnes qualifiées » sont autorisées à réaliser des tâches nécessitant l'utilisation d'équipements de diagnostic sur des systèmes à 50 volts ou plus. Le multimètre numérique (DMM) est l'instrument le plus communément utilisé. Depuis 2007, les réglementations OSHA exigent des techniciens qu'ils « démontrent » leurs compétences à leur employeur afin d'être considérés comme des personnes qualifiées. Ainsi, les employeurs doivent vérifier les capacités d'un individu à utiliser des DMM en toute sécurité.

Correctement étalonné pour le circuit

Centre de verrouillage/étiquetage
Soyez en sécurité, selon les exigences, lorsque vous travaillez avec des multimètres numériques comme ce Multimètre industriel Fluke 87V.

Un multimètre numérique doit être correctement étalonné pour le circuit sur lequel il doit être appliqué, et les techniciens doivent être capables d'expliquer ces étalonnages. Cela inclut l'étalonnage de toutes sondes de mesure, pinces flexibles ou autres accessoires à utiliser.

La première étape consiste à identifier la tension nominale du système du circuit à tester. C'est la classe de tension affectée aux systèmes et équipements. On peut la trouver sur les plaques signalétiques et les schémas. Les tensions nominales typiques que l'on trouve dans les usines sont 120/240, 208Y/120 et 480Y/277.

Les techniciens doivent être conscients de l'extrême danger que représente l'utilisation d'un multimètre numérique étalonné de manière inadaptée. L'utilisation d'un multimètre numérique étalonné à 1 000 volts sur des circuits moyenne tension s'est malheureusement produite plus d'une fois, avec des résultats tragiques.

Laboratoire de test agréé nationalement (NRTL)

En plus de la tension correcte et des étalonnages de courant, les outils de diagnostic doivent être répertoriés par un Laboratoire de test agréé nationalement (Nationally Recognized Testing Laboratory - NRTL) et dûment étiquetés avec la marque du NRTL. L'OSHA répertorie les NRTL qui ont été agréés pour tester et vérifier que les multimètres numériques respectent les normes basées sur un consensus.

Ce test assure de manière rationnelle que les produits sont sans danger. Une fois que l'équipement répond aux critères du laboratoire de test, l'outil peut être étiqueté avec la marque reconnue du NRTL. Tout équipement de diagnostic sans cette étiquette ne doit pas être utilisé.

Les marques de laboratoire de test les plus communes que l'on trouve sur les multimètres numériques sont Underwriters Laboratories Inc. (UL), Canadian Standards Association (CSA), and TÜV. Les techniciens doivent démontrer leur capacité à reconnaître et identifier ces étiquettes et expliquer leur importance.

Catégories CAT

Les électriciens doivent également être familiarisés avec les Catégories que l'on trouve sur les multimètres numériques. La catégorie « CAT » indique la capacité du multimètre à supporter des conditions de surtension transitoire qui pourraient détruire l'instrument et blesser le personnel.

Les multimètres numériques des systèmes de distribution devraient au moins être de la catégorie CAT III. La catégorie CAT IV offre un degré de protection supérieur. La plupart des multimètres numériques industriels sont de catégorie CAT III pour utilisation sur des systèmes de 1 000 volts et moins, et la catégorie CAT IV pour utilisation sur des systèmes de 600 volts et moins. Les électriciens doivent être capables d'identifier la catégorie CAT nécessaire pour leur travail.

Conçu pour un environnement et une utilisation

Les techniciens doivent vérifier que les instruments de diagnostic et leurs accessoires sont adaptés à l'environnement et à la façon dont ils vont être utilisés. Par exemple, lorsque vous contrôlez la bonne conception d'un multimètre numérique, demandez-vous : « Est-ce que ce multimètre numérique sera utilisé dans un endroit dangereux ? » Lorsque vous réalisez des relevés de tension, il est possible qu'un très petit arc électrique soit créé lorsque vous placez une sonde de mesure ou retirez une sonde de mesure d'un point sous tension. Le National Electrical Code® (Code national électrique) identifie les environnements (Classés) comme dangereux si des atmosphères explosives sont présentes. Les multimètres numériques à sécurité intrinsèque sont conçus pour être utilisés dans ces endroits et les techniciens doivent rechercher cette identification le cas échéant.

C'est également une bonne raison pour placer et retirer des sondes de mesure à un angle de quatre-vingt-dix degrés sur la borne, et de ne pas laisser la sonde « glisser » d'une borne à l'autre.

Inspection visuelle

L'inspection visuelle doit non seulement comprendre l'outil de diagnostic lui-même, mais aussi tous les cordons de mesure, câbles, cordons d'alimentation, sondes et connecteurs associés. Recherchez tous les défauts externes évidents. Il n'est pas rare de trouver des cordons ou sondes de mesure endommagés, qui doivent être remplacés avant utilisation.

La bonne méthode consiste à tirer lentement sur les cordons entre vos doigts lorsque vous réalisez une inspection visuelle du cordon. Vos doigts peuvent souvent sentir une isolation endommagée, même si vous ne pouvez pas la voir. Tous les cordons de mesure doivent avoir un blindage autour de l'extrémité qui s'insère dans le multimètre numérique. Cela évite un choc accidentel si le cordon de mesure se débranche de l'outil de diagnostic alors que la sonde est toujours sur un composant sous tension.

Les sondes de mesure (tant les sondes de tensions que les sondes de courant) auront une valeur nominale de tension et une catégorie. Le symbole IEC pour « double isolation » (un carré dans un autre) indique qu'une seule défaillance d'isolation n'exposera pas le personnel à des niveaux de choc dangereux.

Ne pas négliger l'utilisation de pinces, pinces flexibles et sondes de mesure pour les mesures de courant lorsqu'il s'agit d'inspections visuelles. Ces instruments doivent avoir le marquage d'une tension nominale maximale. Ils doivent également avoir l'étiquette du NRTL. De nombreuses sondes de mesure ont une double isolation et sont marquées du symbole de double isolation.

Contrôler l'état

N'hésitez jamais à retirer un outil du service si vous avez des doutes quant à son état. Assurez-vous qu'une méthode, comme l'étiquetage, est utilisée pour s'assurer que quelqu'un d'autre n'utilise pas l'équipement de diagnostic défectueux par inadvertance avant que des réparations ne soient réalisées. Un simple élément, un brin de cuivre effiloché dépassant d'un cordon de mesure, a déjà envoyé l'auteur de ce texte à l'hôpital !

Envisagez d'utiliser un boîtier de protection pour protéger l'équipement des chocs mécaniques et des mouvements brusques généraux pendant une journée de travail. Une malette de rangement peut également être nécessaire pour une protection plus complète lors du transport ou du stockage de l'outil de diagnostic.

Il serait insensé d'utiliser un multimètre numérique qui ne fonctionne pas correctement. Tous les jours, avant la première utilisation, le bon fonctionnement des multimètres numériques doit être vérifié par un test sur une source de tension connue, comme une prise, ou un appareil de test électronique si aucune prise n'est disponible. Avant toute mesure, mettez les cordons de mesure de résistance en court-circuit pour vérifier le bon fonctionnement de la fonction résistance. Ce test rapide vérifie également la continuité des cordons de mesure. Assurez-vous qu'aucun avertissement de batterie faible ne s'affiche sur l'écran pendant ce contrôle.

Testeur de batteries Fluke Série 500
Centre de verrouillage/étiquetage

La méthode de test en trois étapes

Une des tâches de sécurité les plus critiques réalisées par un technicien est de vérifier l'absence de tension pendant le processus de verrouillage/étiquetage à des tensions de 50 volts ou plus. Une fois le processus terminé, les techniciens doivent pouvoir placer leurs doigts et leurs mains nus sur des composants qui étaient sous tension. Un multimètre numérique qui ne fonctionne pas correctement pendant ce test pourrait occasionner un accident catastrophique. Ainsi, il est vital que les techniciens exécutent correctement la méthode de test « en trois étapes » lors de la vérification de l'absence de tension pendant leurs activités de qualification.

Voici le processus en trois étapes :

  1. Vérifiez que le multimètre numérique fonctionne correctement lorsque le sélecteur de fonction est placé sur « tension » en testant la tension sur une source sous tension connue ou en utilisant un appareil de test électronique et en observant le bon relevé sur l'instrument.
  2. Testez le circuit à vérifier en mesurant phase à phase et phase à terre entre toutes les phases. L'indication doit être de zéro énergie.
  3. Assurez-vous que le multimètre numérique indique toujours correctement la tension en plaçant à nouveau les sondes de mesure sur une source sous tension connue ou en utilisant l'appareil de test électronique. Les appareils de test vérifient le bon fonctionnement de l'instrument sans avoir besoin d'un encombrant EPI.

Lorsqu'il s'agit de sécurité, ne supposez jamais qu'un outil de mesure fonctionne correctement. Vérifiez toujours son bon fonctionnement !

Tout repose sur la personne

La sécurité d'un multimètre numérique est une responsabilité individuelle. Alors que les employés doivent être formés à l'utilisation des équipements de diagnostic, il revient toujours à la personne sur le terrain de s'assurer que son équipement de diagnostic est en bon état. Une bonne inspection prend du temps, et le personnel expérimenté peut ne pas apprécier d'être audité sur le terrain. Cependant, on ne peut pas se permettre de faire des erreurs. Une des composantes obligatoires du processus de qualification est de démontrer des pratiques de travail sûres avec un équipement de diagnostic.

Résumé

Utiliser une liste de contrôle de procédure pour démontrer la bonne sélection, inspection et utilisation d'un multimètre numérique est la meilleure méthode pour s'assurer que seules des personnes qualifiées effectuent des mesures électriques. Auditer les pratiques de travail sûres avec les multimètres numériques aide à être conforme aux exigences de la NFPA 70E pour les équipements de diagnostic et à la définition de personne qualifiée de l'OSHA. Un technicien qui peut démontrer avec assurance sa capacité à sélectionner, inspecter et utiliser correctement un multimètre numérique a de grandes chances de rentrer sain et sauf chez lui à la fin de la journée.