Le Fluke 289 FVF aide à développer des sources de haute tension

Fondée en 1997, l'entreprise LIFETECH S.R.O., basée à Brno, en République tchèque, développe, conçoit et distribue des équipements de traitement et de purification de l'eau et de l'air. Elle produit un panel de systèmes de traitement, notamment des générateurs d'ozone pour assainir l'air des maisons ou des bureaux et des réacteurs UV utilisés, par exemple, pour désinfecter les piscines. La société effectue également l'entretien de ses propres équipements ainsi que de ceux d'autres fabricants. Lifetech emploie environ une vingtaine de salariés au total, dont cinq dans le service de développement.

Miroslav Zemánek est développeur chez Lifetech S.R.O. Ses collègues et lui travaillent sur de nouveaux procédés d'amélioration de la qualité de l'air et de l'eau. Par exemple, l'entreprise a récemment mis au point un système de traitement de l'air qui utilise de l'ozone, depuis longtemps employé pour désinfecter l'eau. Le service se doit donc d'étudier l'efficacité et le rendement des générateurs d'ozone. Par ailleurs, il étudie également les lampes et les réacteurs UV des purificateurs d'eau, ce qui, par exemple, réduirait le taux de chlore dans les piscines.

M. Zemánek s'est spécialisé dans le développement de sources et de technologies hautes tensions. Il est particulièrement impliqué dans les questions de réglementation. Son travail consiste à effectuer des contrôles, allant des tests de sortie des produits finis aux tests d'installations complètes.

Lifetech s'est tout d'abord intéressée au multimètre Fluke 289/FVF, grâce à l'excellente expérience de l'entreprise avec la marque Fluke. M. Zemánek a également eu de très bons retours sur le Fluke 189, le précurseur du 289, de la part de collègues qui utilisent quotidiennement ces multimètres dans leur entreprise. Lifetech utilisait déjà différents outils de mesure et de diagnostic Fluke, comme les ScopeMeters Fluke 192B/S et 199C/S, le multimètre de banc Fluke 8846A et aussi (au sein du service entretien) le ScopeMeter Fluke 123/S. L'entreprise connaît donc très bien les équipements Fluke.

Mesure de tensions jusqu'à 1000 V

Le Fluke 289 effectue des mesures sur les gammes AC et DC jusqu'à 1000 V ou 1000 A et se montre idéal pour les travaux haute tension de Lifetech. Cet outil TRMS est conçu pour résoudre des problèmes complexes. Le Fluke 289 peut mesurer différents paramètres comme la fréquence, le cycle de service, la largeur d'impulsion ou encore des valeurs min/max/moyennes. En outre, l'enregistreur de données intégré avec TrendCapture aide à localiser des problèmes compliqués et intermittents ; les instruments surveillent eux-mêmes l'équipement permettant à l'utilisateur de travailler sur autre chose. Les données enregistrées peuvent être superposées sur six grandeurs ou six périodes de temps afin d'identifier les relations de cause à effet ou alimenter des applications de contrôle d'état dans le logiciel FlukeView® Forms (FVF) de Fluke.

M. Zemánek doit souvent surveiller les tendances de signal et son travail s'est vu infiniment simplifié par TrendCapture, une fonctionnalité particulièrement utile sur le terrain. Les données sont simplement transférées vers un ordinateur, sur lequel on peut facilement voir les tendances et les convertir en rapport.

Largeur de bande de 100 kHz sur les gammes de tension et de courant

Le Fluke 289/FVF de Lifetech est généralement utilisé dans la réactivation et le test de sources de courant commutées, ce qui implique souvent le paramétrage de tensions de référence et de boucles de courant.

Un ensemble de mesures prédéfinies est disponible sur le sélecteur rotatif de l'appareil. Par exemple, une position prédéfinie mesure les diodes ou les condensateurs et les options du menu permettent à l'utilisateur de passer à un mode de mesures de transition. S'il s'avère nécessaire d'avoir plus de mesures de transition, il est possible de revenir au mode précédent via les options du menu, et l'instrument enregistre la dernière position du curseur.

Les plus grands avantages pour Lifetech

Lorsqu'on lui a demandé ce qu'il pensait être le plus grand avantage de l'outil, M. Zemánek a répondu qu'il s'agissait de la large bande passante des gammes de tensions et de courant, qu'il a décrite comme « unique en son genre ».

Mais il a également apprécié les performances de l'instrument, c'est-à-dire sa grande précision, ses mesures rapides, et son filtre de bande passante. De plus, il est possible grâce à sa gamme de mesures de passer immédiatement de la recherche d'un signal de cycle de service à, par exemple, la prise d'une mesure relative et min./max.. Et, comme c'est le cas dans beaucoup de laboratoires, il est souvent nécessaire de prendre des mesures à faible impédance (La fonction de tension à faible impédance évite les erreurs de mesures dues à des « tensions fantômes ». Ce mode est également conseillé pour tester l'absence ou la présence de tension). La gamme d'accessoires qui peuvent être utilisés facilite les mesures de base. Elle peut être d'une grande utilité sur le terrain. M. Zemánek a souvent recours à l'aimant (FlukeTPAK) pour accrocher le multimètre à une armoire électrique.

Mesurer des jonctions de semi-conducteurs jusqu'à 3,1 V

Un des avantages de la large gamme de caractéristiques à haute spécification est que certaines de ces caractéristiques se révèlent particulièrement utiles selon les utilisateurs. Pour M. Zemánek et ses collègues, une des fonctionnalités les plus utiles est la capacité à mesurer la tension de jonctions de semi-conducteurs allant jusqu'à 3,1 V. En effet, ils travaillent souvent sur des installations utilisant des dispositifs semi-conducteurs avec une tension de seuil d'environ 2,7 V.

« La capacité du 289 à mesurer les transitions de semi-conducteurs jusqu'à 3,1 V nous permet de voir immédiatement si un appareil fonctionne ou non. Je parle d'expérience, lorsque je dis qu'il est possible de mesurer des variations dans cette gamme uniquement avec un multimètre Fluke. Les appareils d'autres fabricants ont une limite supérieure de
2 V. Ce qui implique que l'on doit réduire la tension de seuil lorsque l'on teste une transition, en prenant par exemple une batterie de 1,5 V ».

Selon M. Zemánek, le nouveau Fluke 289 a même dépassé toutes les attentes du service. Il possède personnellement un Fluke 89 IV avec enregistrement d'événements, et est impressionné par l'entendue des améliorations apportées au 289/FVF. Il conclut ainsi : « Le nouvel appareil va au-delà de mes espérances ».