Comment améliorer les rapports d’inspection thermique grâce aux outils logiciels ?

08-08-2018 | Thermographie
TiX580-1BLOG: Comment améliorer les rapports d’inspection thermique grâce aux outils logiciels - 1500x1000 -1

La présentation d’un rapport précis de votre inspection thermique et le partage des données sont tout aussi importants que l’obtention d’images de haute qualité. Vous pouvez avoir le sentiment de passer plus de temps sur votre rapport que sur l’analyse avec la caméra infrarouge. Mais les deux sont liés. Vous voulez établir un rapport exhaustif et précis et vous voulez, à travers ce rapport, communiquer clairement les résultats à des personnes qui ne maîtrisent pas forcément les subtilités des images infrarouges. Vous voulez également pouvoir rapidement partager vos résultats avec les clients, les responsables et les autres utilisateurs de caméras infrarouges.

Voici quelques rappels pour vous aider :

Le logiciel est là pour vous aider

Vous connaissez l’enjeu. Après avoir analysé chaque équipement de l’installation, vous devez présenter les résultats dans un rapport professionnel et synthétique. Vous pouvez utiliser les modèles informatiques d’analyse thermique et de rapport sur vos appareils mobiles ou votre PC pour établir rapidement ces rapports. Et vous pouvez intégrer des commentaires sur la nature du problème, son emplacement et sa gravité afin que l’équipe de réparation utilise le rapport comme une feuille de route pour résoudre les problèmes. De plus, certaines caméras thermiques sont dotées d’une connexion sans fil vous permettant de charger des images sur le Cloud ou de partager vos résultats en temps réel. Regrouper les images par point d’essai et par équipement en un même endroit vous permet de comparer les signatures thermiques au fil du temps afin de détecter les changements. Vous pouvez même faire appel aux connaissances et à l’expérience d’experts externes ou de collègues lorsque les données sont disponibles sur le Cloud. 

Rappels concernant l’affichage

  • Réglez le niveau et la sensibilité. En général, les utilisateurs de caméras infrarouges expérimentés règlent les températures minimum et maximum des images dans leurs rapports pour mettre en évidence les zones dont la température diffère des températures normales, mais également pour garantir qu’une image n’affiche pas de faux positifs.
  • Sélectionnez attentivement votre palette de couleurs. L'œil humain peut ne pas s’adapter s’il y a trop de couleurs. Si vous mettez en évidence des différences subtiles dans une image, il est préférable de choisir une palette monochrome. Si le problème est plus évident, une palette de couleurs très contrastées permet de le voir plus facilement.
  • Repérez le point. Vous pouvez combiner les images thermiques et de lumière visible de manière à ce que les zones dont la température est en dehors de la plage de température normale apparaissent clairement sur l’image infrarouge, celle-ci étant superposée sur l’image de lumière visible du reste de la scène.

Bénéficiez d'une démonstration gratuite