Revenir à la maison

06-20-2013 | Recherche

Fluke Corporation est aujourd'hui une société sophistiquée et diversifiée d'envergure internationale. Comment se fait-il que cette grosse entreprise, avec des valeurs maison, se trouve dans la petite ville d'Everett, dans l'État de Washington ? Il s'agit simplement de revenir à la maison...

John a eu son diplôme de la Stadium High School de Tacoma, avec vue sur le port animé et sur le chemin de fer.

John M. Fluke est né le 14 décembre 1911 à Tacoma, dans l'État de Washington, une ville poussiéreuse vivant du bois et du chemin de fer, paradoxalement entourée par la beauté naturelle du Puget Sound et de la chaîne des Cascades. Le côté industriel de Tacoma a piqué la curiosité intellectuelle de John, alors que sa beauté l'aura finalement ramené à la maison.

À l'école élémentaire de Washington (de 1916 à 1922), la salle de classe offrait une vue panoramique des Cascades à l'est et du Puget Sound et de Seattle au nord. John s'avérera être un jeune prodige des sciences. Il était fasciné par les locomotives General Electric qui tiraient les trains Milwaukee Railroad dans la chaîne des Cascades vers Tacoma. Ces merveilles de 4 000 chevaux fonctionnaient sous 3 000 volts DC, pouvaient remporter un bras de fer avec un moteur à vapeur, ne gelaient pas dans les montagnes, et utilisaient un freinage par récupération pour reprendre 40 à 60 % de la puissance utilisée pour gravir une pente sur la pente suivante. Elles ont également éveillé l'intérêt de John pour l'ingénierie électrique.

John est allé à la Stadium High School de Tacoma, construite à l'origine par la Northern Pacific Railroad comme hôtel de style château français. Du point de vue dominant de l'école, au nord, il pouvait voir le terminus ouest de la ligne de chemin de fer de Milwaukee. Et en regardant vers l'est, John pouvait voir, surplombant tout, le majestueux Mont Rainier. John est sorti de la Stadium en 1928, mais n'a jamais abandonné le Nord-ouest.

Deux ans plus tard, John est entré à l'Université de Washington. La promenade centrale de l'Université de Washington, Rainier Vista, est à un jet de pierre du Mont Rainier. John a décroché son diplôme en sciences de l'ingénierie électrique en 1935, a obtenu son commandement comme officier de marine de la Naval ROTC, et a gagné le cœur d'une certaine Lyla Schram. Ils se sont mariés en 1937 et ont eu trois enfants : Virginia, John Jr. et David.

Le Mont Rainier au-dessus de Tacoma, Washington, où John a grandi. Photo de Lyn Topinka. Source : USGS/Cascades Volcano Observatory

Comme le travail était rare, John est entré au Massachusetts Institute of Technology. Parmi ses camarades figurait Bill Hewlett, futur partenaire fondateur de HP. John a eu son master en sciences de l'ingénierie électrique en 1936 et a rejoint General Electric à Schenectady, dans l'État de New York. Il y a lié une amitié durable avec David Packard, qui deviendrait plus tard l'autre partenaire de HP.

En 1941, avec la menace de la Deuxième Guerre mondiale, l'officier Fluke a été appelé par le Navy Bureau of Ships pour résoudre de difficiles problèmes électriques à bord des navires pour Hyman Rickover (plus tard Amiral Rickover, père de la « marine nucléaire »). Le Commandant Fluke a été libéré en 1946 et a refusé des opportunités dans la Navy et chez General Electric pour ouvrir son cabinet privé d'ingénierie.

John M. Fluke jeune, en pleine expérimentation.

Un de ses clients, American Machine and Foundry (AMF), a lancé un planteur automatisé en 1946. Ce modèle initial n'était pas fiable au quotidien, et John était l'un des ingénieurs retenus pour améliorer sa conception. John était co-inventeur sur huit brevets, qui ont mené à la réintroduction sur le marché du « Pinspotter » de l'AMF en 1952.

Les royalties sur les brevets du planteur ont fourni le capital de départ pour la création de la John Fluke Engineering Company dans le sous-sol de sa maison de Springdale, dans le Connecticut. En 1948, Fluke avait deux employés, son premier produit était l'appareil de mesure Modèle 101 VAW (volts, ampères, watts) et son premier client était General Electric. Guidée par l'excellence dans la conception, une fabrication méticuleuse et la croissance rapide des produits électroniques semi-conducteurs, l'entreprise de Tests et mesures Fluke est rapidement devenue trop grande pour le sous-sol. David Packard a tenté d'inciter Fluke à déménager à Palo Alto, près de l'université de Stanford, mais John a annoncé qu'il voulait « simplement retourner à la maison ».

L'appareil de mesure VAW d'origine, le premier produit de Fluke Engineering Company.

1952 : Fluke Engineering, avec ses six employés, est revenue à Seattle, dans ce qui était un atelier d'ébéniste près du chenal de navigation du lac Washington.

1953 : Fluke Engineering est devenue une société : John Fluke Manufacturing, Inc.

1962 : Fluke a déménagé dans un ensemble de bureaux et d'usine construits pour ses besoins à Mountlake Terrace, au nord de Seattle.

1981 : Fluke a déménagé vers son siège actuel à Everett, dans l'État de Washington. Entouré par une vieille forêt de sapins Douglas, le nouveau bâtiment était accentué par de gros rhododendrons que Fluke a acquis auprès de la collection personnelle du célèbre producteur d'hybrides Joy Harold Clarke.

Tout au long de sa carrière chez Fluke, « Senior » était :

  • un inventeur et ingénieur accompli. Il a embauché d'autres personnes venant comme lui de l'université de Washington, de Stanford et du MIT (Massachusetts Institute of Technology) pour développer des produits de mesure et de diagnostic révolutionnaires.
  • un défenseur de la libre entreprise. Il a été président civil d'une commission d'experts sous le Secrétaire d'État à la Défense Melvin Laird, et Fluke a été l'une des premières entreprises américaines à commercer avec la Chine en 1973.
  • un ami de l'éducation. Il avait une chaire en ingénierie de fabrication et était un contributeur majeur du Washington Technology Center à l'Université de Washington, aujourd'hui appelé le Fluke Hall.

John M. Fluke est décédé le 11 février 1984. Le commandant sévère, franc et aux principes rigoureux a laissé un héritage de valeurs que chaque employé de Fluke suit aujourd'hui :

  1. La sécurité de l'utilisateur est la priorité. Chaque produit Fluke est conçu et testé pour largement dépasser les normes de sécurité internationales.
  2. Un équipement Fluke est digne de confiance. Il est robuste, fiable et précis.
  3. « Le client devrait toujours avoir plus que ce pour quoi il pense avoir payé. » Les produits, l'assistance et le service devraient toujours dépasser les attentes du client.

Fluke s'est diversifié bien au-delà des enregistreurs de qualité du courant électrique et voltmètres différentiels de l'entreprise originelle. La gamme d'aujourd'hui inclut des multimètres numériques, des calibrateurs, des caméras thermiques, des calibrateurs de process, des oscilloscopes portables et des outils de maintenance des réseaux. Tous ces outils existent parce qu'un gamin technophile voulait monter une entreprise et voulait rentrer chez lui.