Dépannage du quotidien avec le multimètre numérique Fluke 116

Sur place avec ONSITE PC Assistance

Robert I. Johns est l'unique propriétaire de ONSITE PC Assistance. Il est administrateur réseau et travaille principalement sur des équipements à basse tension pour les bureaux à domicile, ainsi que pour les petites et moyennes entreprises. Il sous-traite également pour divers projets plus importants.

En 2006, Robert I. Johns a commencé à se renseigner sur les nouveaux multimètres. Le prix et la fiabilité faisaient partie de ses critères de choix, tout autant que la taille, la résolution, la durée de vie des piles, les min. / max., la sélection automatique de gamme et la température. Il a choisi le multimètre numérique Fluke 116.

En tant qu'entrepreneur indépendant, il négocie les tarifs horaires et les frais minimums pour les interventions. Comme sa capacité à résoudre rapidement les problèmes améliore son tarif horaire moyen, il est important pour lui de gagner autant de temps possible lors de chaque intervention. Utiliser le Fluke 116 lui permet d'identifier les causes des problèmes. Dans la plupart des cas, il n'a même plus besoin de démonter les équipements.

Fonctionnalités

« La plupart des mesures que je réalise appartiennent à des gammes de tension basse, j'avais donc besoin d'un multimètre à haute résolution », a déclaré Robert I. Johns. « L'affichage numérique du premier multimètre que j'ai acheté était limité à quelques centièmes. J'ai perdu beaucoup de temps en l'utilisant. »

Aujourd'hui, il ajoute : « parmi les fonctionnalités du 116 que j'aime vraiment se trouvent la gamme automatique, la capacité à enregistrer des minimums, et la connexion positive/sécurisée des sondes à l'unité ».

Robert I. Johns n'a pas toujours accès aux spécifications (ou numéros de modèle) des équipements sur lesquels il travaille avant d'arriver sur le site. Il ne peut donc pas toujours vérifier quelles devraient être les tensions. La capacité du multimètre à sélectionner automatiquement la gamme lui fait gagner du temps et lui évite le tracas d'essayer différents réglages.

Lorsque le multimètre Fluke 116 est réglé sur min./max., il peut enregistrer les valeurs même si elles varient plus vite que ce que nous voyons à l'œil nu. Cela lui permet de se concentrer sur la prise de mesure en toute sécurité, au lieu de consacrer toute son attention sur l'écran.

Robert I. Johns utilise également la fonction de température du Fluke 116. La sonde de température lui permet de diagnostiquer les problèmes thermiques dans des PC en fonctionnement. Il peut obtenir les températures de surface de la RAM et du CPU pendant que l'ordinateur fait tourner des applications (normalement, on les obtient dans le BIOS du système auquel on ne peut accéder qu'avant le démarrage de l'ordinateur).

Modèles de réussite

Baie Timeplex

Cette unité Timeplex d'échange de voix/données par le réseau se trouvait dans un bureau local de télécommunications à Huntington Beach, Californie, États-Unis. La baie possédait deux rangées d'alimentations Pioneer Magnetics, avec deux alimentations sur chaque rangée. J'ai dû remplacer une alimentation sur chaque rangée. Une fois les alimentations changées, si la sortie de tension sur l'alimentation primaire ou redondante était inférieure de plus de 0,001 volt par rapport à l'autre, l'unité commençait à « chanter » (un grincement très aigu). Cela signifiait que je devais utiliser trois potentiomètres au dos de chaque alimentation pour équilibrer les sorties. C'est là où j'ai eu besoin de la haute résolution du Fluke 116.

Un nouveau magasin UPS, dans un centre commercial de construction récente

Je devais installer et configurer deux systèmes de PDV (ordinateur, imprimante de factures, imprimante d'étiquettes, balance, clavier NIP et écran tactile, chacun avec une alimentation distincte), l'ordinateur/écran/imprimante du bureau du gérant et le modem WAN/routeur et commutateur LAN. La société d'électricité locale venait juste de finir d'installer l'alimentation du bâtiment quand je suis arrivé. Étant donné qu'il s'agissait d'une construction nouvelle, qui n'avait jamais été mise sous tension, l'entrepreneur ne voulait pas que le propriétaire mette en marche ces circuits sans que son équipe soit là. Donc, pendant l'installation j'ai travaillé à l'aide d'un générateur à essence.

Une fois l'équipement de PDV installé , j'étais prêt à commencer la configuration des logiciels. Mais lorsque j'ai mis l'ensemble sous tension, les batteries de secours ont commencé à chanter. Cela signifiait qu'il y avait un problème d'alimentation. Lorsque j'ai mis en marche les batteries de secours, la tension a chuté à 113,4 volts, bien en dessous des 120 volts requis pour garantir un fonctionnement sûr. Pourtant, lorsque j'ai testé les tensions sortant du générateur et sur les rallonges, elles variaient de 126,9 à 127 volts. À l'aide du Fluke 116, j'ai pu voir et montrer au propriétaire que les fluctuations des tours par minute du moteur de générateur provoquaient des fluctuations de tension. Même si cela s'entendait à peine, c'était clairement visible sur l'écran du Fluke 116.

Comme il s'agissait de batteries de secours, elles étaient relativement déchargées. Recevoir une tension inférieure à leur entrée minimum (120 V) a exacerbé les fluctuations du générateur, diminuant l'alimentation (à partir des prises de batterie de secours) à une valeur insuffisante pour faire fonctionner leurs systèmes de facturation interne et le système de PDV associé.

La fonction d'enregistrement min./max. m'a permis de montrer et d'expliquer très facilement les résultats des tests au propriétaire du magasin et au chef de projet. Tous les tests ont été réalisés sans risquer de décharger les batteries de secours ou d'endommager le nouvel équipement lors du processus de configuration.

L'amplificateur stéréo ne s'allume pas

Nous avons testé la tension à partir de la prise murale et à travers le câble d'alimentation. Pas de court-circuit. J'ai testé l'alimentation sur le circuit imprimé avant montage (bon). J'ai testé l'alimentation sur le circuit imprimé après l'installation du fusible (aucune). L'inspection visuelle du fusible n'était pas possible, car il était recouvert de plastique. L'utilisation du Fluke 116 a validé l'ouverture du boîtier.

Magasin 7-Eleven : Pas d'alimentation au point d'accès sans fil Juniper, les commandes d'équipement, les distributeurs automatiques de billets et les lecteurs de carte de crédit sont tous hors ligne à cause de cela

Utilisation du Fluke 116 : J'ai testé la tension de la prise murale (bonne). J'ai testé la tension dans le câble d'alimentation, avant qu'il n'entre dans le transformateur en ligne (bonne). J'ai testé la tension à la pointe de sortie (aucune). Il a été conclu que l'alimentation était défectueuse, et qu'il n'y avait pas besoin de démonter le point d'accès mural ; une nouvelle alimentation a été commandée.

Pas de sortie pour un caisson de basse dans une voiture

J'ai testé la tension DC au niveau de l'alimentation et de la connexion à distance. J'ai testé les entrées de niveau ligne à la recherche d'un signal. J'ai déterminé que l'amplificateur interne avait grillé sans même s'ouvrir. J'ai confirmé notre diagnostic en ouvrant l'amplificateur.

Une souris sans fil se déconnecte par intermittence, même après avoir remplacé les piles.

J'ai testé toutes les piles. Leur tension variait entre 1,4 et 1,6 volt DC. Le problème ne provenait pas des piles, mais d'un récepteur RF défectueux.

L'ordinateur ne s'allume pas

La prise murale était visiblement endommagée. Avant de commencer, j'ai donc vérifié le courant AC à la prise pour m'assurer de la cohérence de la sortie. Étant donné que le courant était correct, le problème d'alimentation provenait donc de l'intérieur de l'ordinateur.

Des préoccupations existaient concernant des pannes dues à la température, pour des équipements de réseau (commutateurs/modem/routeur/disques durs de secours) intégrés dans une armoire étanche.

J'ai mesuré la température au niveau du sol (21,2 °C), au niveau des yeux (22,8 °C), à l'intérieur du cabinet, en bas (23 °C) à l'intérieur du cabinet, en haut, sans disques durs en fonctionnement (25,4 °C) et avec des disques durs en fonctionnement et le serveur branché (28 °C). Les températures étaient dans les plages de fonctionnement des équipements connectés, bien que les techniciens précédents avaient indiqué que les températures étaient trop élevées pour utiliser l'armoire. L'armoire a pu être utilisée et les préoccupations oubliées.