Français

Qu'est-ce que la résistance ?

Qu'est-ce que la résistance ?

La résistance est une mesure de l'opposition appliquée au courant dans un circuit électrique.

La résistance est mesurée en ohms, dont l'unité est symbolisée par la lettre grecque oméga (Ω). Cette unité se réfère au physicien allemand Georg Simon Ohm (1784-1854) qui a étudié la relation entre la tension, le courant et la résistance. Il a découvert la loi qui porte son nom, la loi d'Ohm.

Tous les matériaux opposent une résistance au courant dans une certaine mesure. Ils se répartissent en deux catégories :

  • Conducteurs : matériaux qui offrent très peu de résistance et au travers desquels les électrons peuvent se déplacer facilement. Exemples : argent, cuivre, or et aluminium.
  • Isolants : matériaux qui opposent une résistance élevée et qui restreignent le flux des électrons. Exemples : caoutchouc, papier, verre, bois et plastique.
Conducteurs/Isolants
Les câbles en or sont un excellent conducteur.

Les mesures de résistance sont normalement prises pour indiquer l'état d'un composant ou d'un circuit.

  • Plus la résistance est élevée, moins le courant circule. Si elle est anormalement élevée, cela peut indiquer (entre autres) que des conducteurs sont endommagés à cause d'une surchauffe ou de la corrosion. Tous les conducteurs produisent dans une certaine mesure de la chaleur. La surchauffe constitue donc un problème souvent associé à la résistance.
  • Plus la résistance est faible, plus le courant circule. Possibles causes : isolants endommagés par l'humidité ou une surchauffe.

La résistance de nombreux composants, tels que les éléments thermiques et les résistances, a une valeur fixe. Ces valeurs sont souvent imprimées sur la plaque du composant ou dans les manuels de référence.

Lorsqu'une tolérance est indiquée, la valeur de la résistance mesurée doit appartenir à la plage de résistance spécifiée. Toute variation significative par rapport à une valeur fixe de résistance signale généralement un problème.

Le terme « Résistance » peut avoir une connotation négative, mais dans le domaine de l'électricité elle est très utile.

Exemples : le courant doit lutter pour passer par les petits enroulements d'un grille-pain afin de générer de la chaleur pour griller le pain. Les anciennes ampoules à incandescence forcent le courant au travers de filaments si fins qu'ils génèrent de la lumière.

La résistance ne peut pas être mesurée dans un circuit en fonctionnement. Ainsi, les techniciens effectuant un dépannage calculent le plus souvent la résistance en prenant des mesures de tension et de courant et en appliquant la loi d'Ohm :

E = I x R

Soit volts = ampères x ohm). Dans cette formule, R représente la résistance. Si la résistance est inconnue, la formule peut-être converti en R = E / I (ohms = volts / ampères).

Exemples : dans un circuit de chauffage électrique, comme indiqué dans les deux illustrations ci-dessous, la résistance est déterminée par l'application de la loi d'Ohm à partir des mesures de la tension et du courant du circuit.

Circuit de chauffage électrique
Circuit électrique de chauffage électrique

Dans le premier exemple, la résistance normale totale d'un circuit est de 60 Ω (240 / 4 = 60 Ω). La résistance de 60 Ω permet de déterminer l'état du circuit.

Dans le deuxième exemple, si le courant du circuit est de 3 A au lieu de 4, cela indique que la résistance du circuit a augmenté de 60 Ω à 80 Ω (240 / 3 = 80 Ω). Le gain de 20 Ω de résistance totale peut être causé par une connexion desserrée ou sale, ou par la section ouverte d'un enroulement. Les sections ouvertes des enroulements augmentent la résistance totale du circuit et diminuent le courant.

Référence : Digital Multimeter Principles, écrit par Glen A. Mazur, édité chez American Technical Publishers.