Choisir un contrôleur de résistance d'isolement

02-13-2013 | HVAC

Vous essayez de vous décider pour un contrôleur de résistance d'isolement ? Vous n'êtes pas sûr du modèle, des fonctionnalités ou de la tension de sortie nécessaires ?

Tester la résistance d'isolement

Vérifiez six critères avant de choisir le meilleur contrôleur de résistance d'isolement pour votre application. Pensez à l'équipement à tester, aux exigences en matière de tension de test, à l'environnent de test, aux autres usages possibles, au niveau d'expérience des techniciens utilisant le testeur et aux fonctions de mesure et de sécurité du contrôleur de résistance d'isolement.

Équipement à tester

Tout d'abord, faites une liste des équipements typiques que vous testerez avec votre contrôleur de résistance d'isolement. Notez la gamme de tension nominale de l'équipement (qui se trouve sur la plaque signalétique de l'équipement) et le nombre de tests de résistance d'isolement que vous prévoyez d'effectuer sur l'année. La tension nominale vous aidera à connaître la tension de test requise pour le contrôleur. L'estimation du nombre annuel de tests de résistance d'isolement peut être surprenante. Plus vous devez réaliser de tests, plus la qualité globale, la durabilité et la commodité des fonctionnalités de l'outil de test deviennent importantes.

Exigences en matière de tension

La tension de sortie appliquée à l'équipement doit être basée sur les recommandations du fabricant en matière de tension DC pour test de résistance d'isolement. Si la tension de test n'est pas spécifiée, utilisez les données de bonnes pratiques reconnues. Voir le tableau pour les recommandations de la InterNational Electrical Testing Association (Association internationale de test électrique - NETA). Assurez-vous de choisir un contrôleur de résistance d'isolement qui fournit la tension de sortie nécessaire pour le test. Tous les contrôleurs de résistance d'isolement ne sont pas identiques : certains fournissent jusqu'à 1 000 V DC seulement, alors que d'autres atteignent 5 000 V DC ou plus.

Valeurs de tension de test et d'isolement minimum

Environnement de test et polyvalence

Si vous prenez en compte l'environnement de test et la polyvalence souhaitée pour le contrôleur de résistance d'isolement, il vous sera plus facile de choisir les fonctionnalités supplémentaires. Par exemple, la possibilité d'utiliser un instrument comme contrôleur de résistance d'isolement et comme multimètre numérique standard offre plus de confort. Étant donné qu'il est nécessaire de vérifier que tous les circuits et équipements sont hors tension avant de connecter un testeur de résistance d'isolement à l'équipement, il est généralement moins commode de transporter un multimètre numérique pour tester la tension et un testeur de résistance d'isolement lors de vos déplacements.

Lorsque vous réfléchissez à l'environnement de test, posez-vous ces questions : « Le contrôleur de résistance d'isolement sera-t-il utilisé pour le dépannage, la maintenance préventive ou les deux ? » « Où l'outil de test sera-t-il utilisé, dans un atelier ou dans une usine industrielle ? » Certains contrôleurs de résistance d'isolement sont assez imposants et difficiles à transporter, alors que d'autres peuvent être portables.

Les techniciens de maintenance HVAC réalisent des tests sur des isolements défectueux, mais vérifient également de manière fréquente les fusibles ouverts et les condensateurs défaillants. Les techniciens qui effectuent souvent des contrôles de la tension, des condensateurs, de la température et de la résistance d'isolement préféreront probablement un outil de diagnostic qui combine toutes ces fonctionnalités en un seul instrument. De tels outils de diagnostic sont disponibles.

En outre, prenez également en compte les fonctionnalités nécessaires selon le type de tests de résistance d'isolement à effectuer. En fait, vous vous posez peut-être cette question : « Si je dois seulement faire un simple test d'isolement, pourquoi acheter un contrôleur de résistance d'isolement, alors qu'un multimètre standard permet déjà de lire la résistance ? » Pour répondre à cette question et mieux comprendre certaines fonctionnalités requises dans un contrôleur de résistance d'isolement, il est nécessaire de comprendre ce qui se passe lors de la mesure de la résistance d'isolement et ce que le test est conçu pour réaliser.

Objectifs des tests de résistances d'isolement

Les tests de résistance d'isolement évaluent de façon qualitative l'isolement des conducteurs et l'isolement interne de différentes pièces d'équipement électrique. Lorsqu'un test de résistance d'isolement commence, appliquez une tension DC sur le conducteur ou l'équipement testé. Une partie du courant circule hors de l'outil de test dans le conducteur et commence à charger l'isolement. On appelle ce courant un courant de charge capacitif. Il peut s'observer sur le contrôleur.

Comme le courant de charge ne commence qu'à se développer, la mesure de la résistance sur le contrôleur indiquera une valeur faible. Imaginez-vous des électrons qui circulent et sont stockés dans l'isolement même. Plus le courant circule hors de l'outil de diagnostic, et plus la mesure des mégohms est faible. L'isolement se charge rapidement et le contrôleur se stabilisera à une valeur de mégohm plus élevée, si la qualité de l'isolement est bonne.

Le deuxième courant qui circule est le courant d'absorption ou de polarisation. La quantité de courant d'absorption dépend de la contamination de l'isolement. Par exemple, si l'isolement présente de l'humidité, le courant d'absorption sera très élevé, indiquant une valeur de résistance inférieure. Néanmoins, il est important de comprendre que le courant d'absorption met plus de temps à apparaître que le courant de charge capacitif. C'est pourquoi un contrôleur d'isolement ne fonctionnant pas sur une assez longue durée n'indiquera que le courant de charge capacitif, sans montrer la présence de contaminants dans l'isolement.

Enfin, le courant qui fuit à travers l'isolement détérioré et circule dans les composants métalliques non-porteurs s'appelle le courant de fuite. Ce courant est souvent celui le plus surveillé lors d'un test de résistance d'isolement. Néanmoins, pour être plus précis lors des dépannages et maintenances, les courants d'absorption et de polarisation doivent également être pris en compte. Certains testeurs de résistance d'isolement peuvent être programmés pour effectuer les tests requis quel que soit le courant.

Mesure du courant de polarisation

Étant donné que le courant de polarisation est plus long à se mettre en place, le contrôleur de résistance d'isolement doit fonctionner sur une longue durée. La norme industrielle pour ce test est de 10 minutes. Pour connaître la contamination et la condition générale de l'isolement, prenez une mesure sur le contrôleur de résistance d'isolement au bout d'une minute, puis une deuxième au bout de 10 minutes. Divisez la mesure réalisée à 10 minutes par la mesure faite à une minute pour obtenir l'indice de polarisation. Dans le cadre d'un programme de maintenance de routine, vous devez enregistrer les valeurs des tests ainsi que les valeurs d'indice de polarisation. Comparez toujours les mesures les plus récentes aux précédentes. L'indice de polarisation ne doit jamais être inférieur à 1,0.

Mesure du courant de fuite

Si tous les contrôleurs de résistance d'isolement indiquent le courant de fuite et fournissent les informations permettant de calculer le niveau de contamination de l'isolement, pour les environnements industriels, pensez aux contrôleurs qui obtiennent ces données automatiquement. Obtenez le courant de fuite en appliquant la tension de test au composant testé, puis prenez une mesure de la résistance après une minute. On appelle souvent cela le test de résistance de points de mesure. Le test de résistance de points de mesure permet aux courants de charge capacitifs de se stabiliser et répond à la norme industrielle visant à déterminer le courant de fuite à travers l'isolement. Les valeurs de résistance d'isolement minimum doivent être basées sur le test de résistance de points de mesure.

Niveau d'expérience

La qualité d'un outil de diagnostic dépend des connaissances et du niveau d'expérience de la personne qui utilise cet équipement et interprète les mesures. Lorsque vous sélectionnez un contrôleur de résistance d'isolement, prenez en compte l'expertise de la personne qui réalisera les tests. Bien évidemment, il faut privilégier la simplicité et des fonctionnalités limitées si vos besoins sont limités et si vous n'avez que très peu d'expérience. En revanche, il n'est pas nécessaire de suivre une formation approfondie sur l'utilisation des contrôleurs de résistance d'isolement. Les manuels et des présentations de base des fabricants sont disponibles dans cette optique. Pour le personnel inexpérimenté, prévoyez une formation en situation pour une utilisation correcte et en toute sécurité des contrôleurs de résistance d'isolement. Assurez-vous d'acheter un contrôleur de résistance d'isolement qui répondra à vos besoins pour la tension de sortie et les autres fonctionnalités. Formez ensuite les personnes qui seront amenées à effectuer des tests.

Sécurité

La sécurité est essentielle lors des tests et des dépannages. Comme le contrôleur de résistance d'isolement produit des tensions DC importantes, il ne doit jamais être connecté à un circuit sous tension. Sinon, la sortie du testeur peut détruire les circuits électroniques. Ne connectez jamais un contrôleur de résistance d'isolement à une alimentation électronique, des automates programmables industriels, des variateurs de vitesse, des systèmes UPS, des chargeurs de batterie ou tout autre dispositif à semi-conducteurs. Certains testeurs de résistance d'isolement intègrent un système d'avertissement qui informe les techniciens lorsque le circuit est sous tension.

Comme tout outil de diagnostic, les contrôleurs de résistance d'isolement doivent être homologués pour leur application respective, adaptés à l'environnement dans lequel ils fonctionnent et testés par un Laboratoire de test agréé nationalement (NRTL). Si vous l'utilisez également comme multimètre, le contrôleur de résistance d'isolement doit être homologué. Les cordons de mesure doivent être durables, homologués et testés.

L'isolement peut rester chargé pendant un certain temps, une fois le test de résistance d'isolement terminé. La plupart des contrôleurs déchargent automatiquement l'isolement lorsque le test est terminé, mais certains ne le font pas. C'est un point important à prendre en compte lors du choix d'un contrôleur de résistance d'isolement. Certains contrôleurs indiquent les niveaux de tension ainsi que les valeurs de résistance d'isolement. Sur ces contrôleurs, il est possible de voir le niveau de tension redescendre à zéro quand la tension de sortie du test est coupée. Certains fabricants recommandent de laisser le contrôleur de résistance d'isolement connecté au circuit ou au composant testé après la fin du test jusqu'à quatre fois la durée du test afin de garantir une décharge complète et sûre. La plupart des techniciens mettent le circuit testé à la terre après le test, pour vérifier que l'isolement est bien déchargé. Vérifiez attentivement la fonctionnalité d'autodécharge du contrôleur quand vous choisissez un contrôleur de résistance d'isolement.

Résumé

Sélectionner le contrôleur de résistance d'isolement approprié permet un dépannage efficace et des enregistrements de maintenance précis et complets au fil du temps. Répertoriez les équipements qui requièrent des tests de résistance d'isolement, déterminez les tensions de test requises pour ces équipements et isolement, identifiez l'environnement de test, évaluez consciencieusement les fonctionnalités requises, évaluez le niveau d'expérience des techniciens et examinez les fonctions clés de l'équipement de test. Un contrôleur de résistance d'isolement constitue un outil précieux pour les techniciens HVAC, mais uniquement s'il s'agit du contrôleur de résistance d'isolement approprié pour la tâche !

Deux moyens de choisir : une seule ou plusieurs fonctionnalités ? De combien d'ohms avez-vous besoin ?

Fonctionnalités du contrôleur d'isolement